Les personnes atteintes d’arthrite inflammatoire présentent un risque augmenté d’infections évitables par la vaccination.  Cette augmentation du risque est due au dysfonctionnement du système immunitaire, aux maladies concomitantes et aux traitements utilisés pour traiter l’arthrite, comme la cortisone et les agents biologiques.

 

Par conséquent, on encourage les patients à se faire vacciner et à tenir à jour leur statut vaccinal.

Vaccination

Pourquoi se faire vacciner?

Types de vaccins

Nos recommandations

Il existe des vaccins inactivés/tués et des vaccins vivants.  Les vaccins inactivés peuvent être donnés en même temps que les agents biologiques.  Il est quand même recommandé de mettre sa vaccination à date avant le début des agents biologiques.

 

Les vaccins à virus vivants suivants sont généralement contre-indiqués chez les patients recevant un traitement biologique :

  • vaccin antigrippal par voie intranasale;

  • vaccin ROR (rougeole-oreillons-rubéole);

  • vaccin antipoliomyélitique à virus vivant par voie orale;

  • vaccin contre la variole;

  • vaccin BCG contre la tuberculose;

  • vaccin antityphoïdique vivant oral;

  • vaccin contre la fièvre jaune.

 

Si vous devez recevoir un vaccin vivant, il faut en parler avec votre équipe traitante, qui vous dira combien de temps il faut suspendre le traitement biologique avant et après la vaccination. 

Quelques questions souvent posées

Est-ce que les vaccins peuvent causer la maladie contre laquelle on se fait vacciner?

La majorité des vaccins contiennent une faible quantité de virus ou de bactéries atténués, ou  «morts», ou encore une partie de ces virus ou de ces bactéries.   Ces vaccins stimulent le système immunitaire, mais ils ne peuvent pas provoquer la maladie.

 

Les vaccins peuvent-ils épuiser ou surcharger le système immunitaire?

Non.  Les vaccins ne représentent qu’une très petite fraction des antigènes contre lesquels le système immunitaire se défend naturellement tous les jours.  De plus, les vaccins n’utilisent qu’une infime partie de la mémoire du système immunitaire.

Documentation

Quand vous recevez un vaccin, assurez-vous qu’il soit inscrit dans votre carnet de vaccination.  Apportez-le à votre médecin pour que l’information soit enregistrée dans votre dossier.

Conclusion

Les infections sont les événements indésirables les plus fréquents en rhumatologie et plusieurs de ces infections peuvent être prévenues avec la vaccination.

 

Les vaccins sont sécuritaires et moins dangereux que les maladies qu’ils préviennent.

1551, rue Ontario Est
Montréal (Québec)  H2L 1S6

 

Pour toute urgence, composez le 911

© 2016 Institut de Rhumatologie de Montréal

révision Septembre 2018.

L'IRM remercie Abbvie, Amgen, Lilly, Merck, Novartis, Pfizer, Roche, Sanofi et UCB pour leur support.

Une réalisation