Le travail, c’est important dans une vie! Il apporte un sentiment d’accomplissement et de fierté chez toute personne, malade ou non.  Chez les patients atteints d’arthrite, il peut par contre être un très grand consommateur d’énergie et, souvent, la personne arthritique a l’impression de suivre des traitements seulement pour être apte à travailler.  Les loisirs, la famille, les amis et l’entretien de la maison peuvent devenir des fardeaux encore plus grands que de se lever chaque matin pour faire son travail.  Ne soyez pas gêné d’en parler avec votre médecin, il pourra vous référer à certains services pour les personnes atteintes d’arthrite.  Par exemple, un travailleur social pourra prendre en charge votre dossier et vous orienter vers des ressources souvent mal connues des employeurs et même, parfois, vers votre équipe de soins, surtout si vous demeurez dans une région différente de la clinique de rhumatologie de laquelle votre spécialiste est affilié. 

 

Gardez en tête que vous n’êtes pas seulement une personne atteinte d’arthrite, vous êtes une personne ayant des compétences et pouvant apporter un plus à une compagnie. Il faut mettre le l'emphase sur ces aspects et surtout, ne pas mentir sur votre état de santé, mais plutôt l’expliquer.

 

Heureusement, de plus en plus de ressources se développent pour apporter support et information, tant pour l’employeur que pour l’employé.  La société de l'arthrite a créé une section que vous pouvez consulter en suivant le lien

ici.

Le travail

Pour l’employé ou la personne en recherche d’emploi

AIM CROIT-AIM CARES

Il s’agit d’un organisme à but non lucratif qui peut vous soutenir dans votre recherche d’emploi si vous croyez que le poste que vous détenez en ce moment ne vous convient plus et que votre employeur est fermé à l’idée de réorganiser votre charge de travail.  Vous devez par contre habiter la ville de Montréal pour y avoir accès. Si vous avez subi une perte d’emploi et ne souhaitez pas arrêter de travailler, ils ont une liste d’employeurs prêt à embaucher des gens compétents malgré un handicap ou une maladie chronique. Vous pouvez consulter leur site web ici.

 

Si malheureusement le retour au travail ou le maintien de votre emploi vous est impossible, la Régie des rentes du Québec a publié en juin 2010 le document Prévoir : En cas d’invalidité «grave Et prolongée » que vous pouvez consulter ici.  Ce document vous explique à quoi vous attendre si vous devez faire une demande de rente d’invalidité.  Une invalidité est rarement accordée avant l’âge de 60 ans.

Centre de réadaptation Constance-Lethbridge

Ce centre de réadaptation offre une approche multidisciplinaire qui comprend des physiothérapeutes, des ergothérapeutes, des travailleurs sociaux et bien plus encore.  Vous devez par contre, satisfaire à certains critères pour être admissible.  Ils peuvent vous aider à regagner de la force, à adapter votre voiture, votre demeure et vous aider à réorganiser votre vie en vous aidant à trouver un emploi qui vous conviendra.  Discutez de cette option avec votre rhumatologue, il pourra faire la demande auprès de ce centre.

Pour l’employeur

La PR en milieu de travail : Guide de l’employeur

Emploi-Québec : Contrat d’intégration au travail

Un guide qui informe l’employeur sur les réalités des personnes atteintes d’arthrite rhumatoïde.  Vous pouvez le consulter ici.

Ressource gouvernementale énumérant les subventions possibles pour les employeurs, lorsqu’ils ont à leur emploi des personnes nécessitant par exemple : un réaménagement de l’espace de travail ou des absences plus fréquentes.  Vous pouvez le consulter ici.

Pour les deux parties

Le « retour sur investissement »

Un document qui parle des enjeux auxquels sont confrontés les personnes atteintes d’arthrite inflammatoire et leur employeur.  Vous pouvez le consulter ici.

 

Le JointHealth a résumé de belle façon les enjeux pour les employeurs et les employés souffrant d’arthrite.  Vous pouvez consulter les articles ici et ici.

1551, rue Ontario Est
Montréal (Québec)  H2L 1S6

 

Pour toute urgence, composez le 911

© 2016 Institut de Rhumatologie de Montréal

révision Septembre 2018.

L'IRM remercie Abbvie, Amgen, Lilly, Merck, Novartis, Pfizer, Roche, Sanofi et UCB pour leur support.

Une réalisation