La recherche et son importance pour l'arthrite

Qu’est-ce que la recherche? :

Faire de la recherche signifie que vous participez à une ou à des études cliniques soigneusement planifiées qui consistent à observer ou à traiter des patients atteints de certaines maladies dès le début des symptômes ou en cours d’évolution.

Buts :

-mettre au point ou découvrir de nouveaux médicaments qui amélioreront la qualité de vie des patients, qu’ils soient nouvellement diagnostiqués ou non, qu’ils n’aient jamais reçu de traitements ou qu'ils soient déjà médicamentés;

-valider de nouveaux questionnaires ou tests d’imagerie médicale qui aideront à la poursuite de la recherche dans ces domaines;

-permettre de répondre à des questionnements scientifiques précis portant sur des traitements déjà connus pour lesquels de nouveaux usages peuvent être trouvés ou sur de nouvelles molécules dont on a besoin de prouver l’efficacité;

-permettre la mise au point de ce que l’on pourrait nommer « génériques ou copies » des traitements déjà existants.  La recherche permet de valider leur efficacité et leur sécurité en comparaison avec le produit original.

Toutes ces études suivent un plan de recherche strict appelé  « protocole » qui est établi par des chercheurs à l’initiative d’un commanditaire (une entreprise pharmaceutique, une université, un établissement de santé public ou privé ou même une personne). Ce protocole sera proposé à des médecins qui deviendront alors les investigateurs. Il y a plusieurs étapes pour la mise en marché de nouveaux traitements, étapes que l’on appelle des phases. Il y en a quatre.  À l’Institut de Rhumatologie de Montréal, nous participons principalement aux études de phases III et IV.

 

Pour mieux comprendre ces phases, vous pouvez visionner la vidéo ci-dessous :

En résumé :

La phase 1: Médicaments testés pour la première fois chez l’humain en bonne santé.  Cette phase sert à tester la sécurité du traitement pour l'humain. 

​La phase 2 : Médicaments testés pour la première fois chez les personnes atteintes de la maladie visée par les traitements. Cette phase sert à savoir quelle est la meilleure dose pour traiter les symptômes.

​La phase 3 : Médicaments testés pour connaître, chez les personnes atteintes de la maladie visée par les traitements, quels sont les effets secondaires à long terme, s'il est plus performant qu’un autre médicament ou s’il est plus efficace qu’un placebo.  Ce médicament à l’étude est un traitement déjà existant.

La phase 4 : Médicaments testés pour en évaluer s'il reste efficace lorsque pris dans la vie de tous les jours et s’il améliore la qualité de vie des participants.  On retrouve aussi dans cette catégorie les registres.  Ces registres sont alimentés par vos réponses à des questionnaires qui sont compilées avec celles de milliers de participants.  Cela permet d’avoir un portrait global de l’évolution des personnes atteintes de la maladie à l’étude.  Il n’y a pas de traitements testés dans ce type d’étude de recherche.

Comment se déroule une première visite de recherche :

Lors de votre visite médicale, votre rhumatologue évaluera si vous êtes un candidat potentiel à un protocole de recherche présentement en cours à l’Institut de Rhumatologie. Il vous expliquera en quoi consiste l’essai clinique et vous présentera l’infirmière qui supervise, avec lui, cette étude.  Elle est la coordonnatrice de recherche.  L’infirmière évaluera la compréhension de votre condition médicale et des traitements accessibles et confirmera si vous avez  un intérêt particulier à participer à un essai clinique.  Elle vous présentera sommairement les études cliniques en cours, avec leurs objectifs et leurs contraintes, à moins qu’il ait été décidé d’emblée avec votre médecin à quelle étude vous aimeriez participer.

 

Avant de vous joindre à un essai clinique, il y a plusieurs étapes à franchir :

- un consentement (approuvé par un comité d’éthique) vous sera soumis.  Un consentement est un document où tous les éléments (par exemple : quel est le médicament à l’étude, le nombre de visites, les examens à faire) sont exposés et expliqués afin que vous puissiez prendre une décision éclairée.  Aucune procédure reliée à l’essai clinique ne peut être commencée avant sa signature. Les consentements sont remis pour une lecture immédiate à la clinique ou si vous préférez, pour une meilleure compréhension, à la maison;

-nous vous encourageons à avoir une discussion avec vos proches et votre équipe de soins afin de bien comprendre votre implication dans cette étude clinique; 

-un rendez-vous téléphonique sera fixé quelques jours après la rencontre avec la coordonnatrice afin de lui faire part de votre décision.  Si, avant ce rendez-vous, vous avez des questions, nous restons entièrement disponibles afin d’y répondre, que cela concerne la recherche ou pas. 

-si vous consentez à participer à l’étude, un rendez-vous vous sera fixé à la clinique afin d’évaluer votre admissibilité, c’est ce qu’on appelle la visite initiale;

-la participation à un protocole de recherche est volontaire et généralement peu ou pas rémunérée.   Si vous refusez d’y prendre part ou si après un moment vous croyez ne plus être en mesure de poursuivre, il vous sera possible de ne plus en faire partie. Cela ne changera en rien le suivi médical que vous devriez normalement recevoir, soyez-en assuré.  Votre rhumatologue pourrait aussi décider de vous retirer de l’étude s’il croit que votre participation comporte des risques pour votre santé ou si votre maladie n’est pas bien contrôlée par le traitement testé.

 

Quels types de participants recherchons-nous :

Les qualités recherchées chez un participant sont :

-la disponibilité;

-le respect des rendez-vous;

-la capacité à comprendre les consignes lorsqu’une partie des évaluations est faite à la maison, comme compléter un journal de bord ou répondre à des questionnaires par courriel dans les délais donnés ou s’injecter la médication aux dates convenues par le protocole.

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur la recherche, nous vous conseillons de visionner la vidéo ci-dessus ou de consulter le site web de patients à cœur, d’où les informations de cette page ont été tirées.

1551, rue Ontario Est
Montréal (Québec)  H2L 1S6

 

Pour toute urgence, composez le 911

© 2016 Institut de Rhumatologie de Montréal

révision Septembre 2018.

L'IRM remercie Abbvie, Amgen, Lilly, Merck, Novartis, Pfizer, Roche, Sanofi et UCB pour leur support.

Une réalisation