Les analgésiques

Les analgésiques sont généralement prescrits afin d’aider à diminuer toute forme de douleur (maux de tête, de ventre, des articulations, de dos, etc.) Pour ce qui nous intéresse ici, les analgésiques vous aideront à mieux gérer les malaises causés par l’arthrite, qu’ils soient chroniques ou aigus.  Vous devez par contre garder en tête qu’ils ne traiteront pas la maladie, ils ne feront qu’atténuer les symptômes.

 

Plusieurs traitements nommés ici se trouvent en vente libre.  Ils sont donc faciles d’accès et peuvent vraiment vous aider.  Il ne faut pas oublier que même si vous pouvez vous les procurer sur les tablettes de votre pharmacie, ils ne sont pas sans danger et nous vous suggérons de valider avec votre pharmacien(ne) et votre médecin si ces médicaments sont compatibles avec ceux que vous prenez déjà.

 

Les classes de médicaments utilisés généralement pour traiter la douleur sont :

 

Les non opioïdes :

 

  • Qui sont généralement l’acétaminophène, par exemple le tylénol; les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS, vous pouvez cliquer ici et ici ), comme l’Advil/Ibuprofène, l’Aspirine, le Celebrex, le Diclofenac, pour ne nommer que ceux-ci. Ils existent en comprimés, en suppositoires et en gel/crème pour une application plus locale. Ils ont peu d’effets secondaires s’ils sont pris selon les recommandations du médecin.  L’acétaminophène et les AINS peuvent être pris ensemble pour une meilleure gestion des symptômes douloureux.  Il faut par contre éviter de combiner deux anti-inflammatoires comme le Diclofenac et l’ibuprofène puisqu’ils appartiennent à la même classe de médicaments.  Des effets négatifs sur votre santé pourraient alors se produire, comme une hausse de la pression artérielle, un risque de problèmes cardiaques augmenté et des saignements digestifs.

 

Les opioïdes :

 

  • Cette classe de médicament sera utilisée si les non opioïdes sont inefficaces.  Ce sont pour la plupart des narcotiques, comme la codéine.  Ils peuvent être pris en association avec du Tylénol.  Ces médicaments ont des effets secondaires comme la constipation, la diminution de la vigilance, la somnolence.  Cette classe de médicaments est plus ou moins utilisée puisque la prise d’opioïdes peut créer une dépendance et que la combinaison d’acétaminophène et AINS peut tout aussi bien soulager les douleurs arthritiques.

 

  • Pour les opioïdes plus forts comme la morphine, le dilaudid, le fentanyl, etc., votre rhumatologue les prescrira en dernier recours lorsque tout le reste ne fonctionne pas.  Ils apportent leur lot d’effets secondaires et peuvent créer une dépendance.

 

Il est possible que votre médecin vous prescrive des médicaments qui servent généralement à traiter une autre condition, mais dont les effets sur la douleur sont reconnus, comme le Cymbalta, le Lyrica  et le Flexeril, ainsi que certains antidépresseurs ou antiépileptiques.  Il vous les prescrira en plus des autres antidouleurs afin d'augmenter votre niveau de soulagement.

 

Notez votre réaction aux médicaments et le soulagement qu'ils vous ont procuré. Il sera plus facile pour votre rhumatologue d’ajuster votre traitement contre la douleur s’il connaît ces informations.

1551, rue Ontario Est
Montréal (Québec)  H2L 1S6

 

Pour toute urgence, composez le 911

© 2016 Institut de Rhumatologie de Montréal

révision Septembre 2018.

L'IRM remercie Abbvie, Amgen, Lilly, Merck, Novartis, Pfizer, Roche, Sanofi et UCB pour leur support.

Une réalisation