Introduction

Les agents biologiques

La recherche nous a permis de mieux comprendre les maladies rhumatismales et ces connaissances ont mené au développement d’une nouvelle classe de médicaments qu’on appelle les agents biologiques.  Il s’agit de protéines qui peuvent bloquer, de façon spécifique, certains des éléments qui sont en cause dans le processus inflammatoire.

 

L’inflammation dans les maladies rhumatismales est un processus compliqué.  L’activation anormale de différentes cellules du système immunitaire, comme les lymphocytes B, les lymphocytes T, les macrophages ainsi qu’une production accrue de différentes protéines appelées cytokines pro-inflammatoires causent l’inflammation qui est responsable de la destruction des articulations.

Le processus inflammatoire[1]

[1] Le Rhumatologue, Mars 2012 no 10

Télécharger l'aide mémoire

Bienfaits

Mécanisme d'action

Les agents biologiques, qui sont maintenant disponibles depuis le début des années 2000, ont complétement révolutionné la façon de soigner plusieurs formes d’arthrite. On ne parle toujours pas de guérison, mais on arrive à induire une rémission chez de nombreux patients. En plus de soulager les symptômes de l’arthrite, les agents biologiques préviennent la destruction des articulations et l’invalidité qui en résulte.

Indication

Les agents biologiques sont considérés lorsqu’un patient présente une réponse insuffisante aux médicaments traditionnels.  Si votre arthrite demeure active malgré un traitement optimal et que la maladie diminue votre capacité de fonctionner, votre médecin pourrait vous proposer un agent biologique.

 

Actuellement, il existe différents agents biologiques avec des mécanismes d’action différents :

D’autres traitements sont en cours de développement.

Mode d’administration

Parce que les agents biologiques sont des protéines, ils doivent être obligatoirement être injectés pour ne pas être digérés dans l’estomac.  Certains agents sont injectés sous la peau et d’autres sont injectés directement dans une veine.  Le temps et la fréquence d’administration varient d’un produit à l’autre.  En fonction de votre style de vie, vous pourriez choisir d’aller régulièrement dans une clinique ou qu’une infirmière se déplace  à domicile afin de recevoir un traitement intraveineux ou de vous injecter vous-même votre agent biologique à la maison par voie sous-cutanée.

Bilan avant de débuter un biologique

Avant de débuter un agent biologique, on fait généralement un bilan de base pour s’assurer que l’on peut débuter le traitement de façon sécuritaire.  On vérifie s’il n’y a pas une maladie latente, c’est-à-dire une maladie dont les symptômes ne se sont pas encore déclarés mais qui pourrait se développer plus tard.  Si vous avez déjà été exposé à la tuberculose ou à l’hépatite, il est probable qu’on envisage un traitement avant de débuter l’agent biologique.

Durée du traitement

Les maladies rhumatismales comme l’arthrite rhumatoïde, l’arthrite psoriasique ou la spondylite ankylosante sont des maladies chroniques.  Il est possible que vous ayez toujours besoin d’un traitement. Cependant, il est possible de diminuer les doses et même de cesser les traitements dans certains cas.

Effets secondaires possibles

Infections :

Le risque d’infection est augmenté avec les agents biologiques.  Cependant, ce risque demeure faible si on considère les bénéfices que ces agents procurent aux patients.   Si vous avez une infection, si vous faites de la fièvre, vous devrez cesser temporairement votre agent biologique, consulter le plus rapidement possible pour obtenir des soins appropriés, et attendre la guérison avant de reprendre le traitement.

 

Lésions cutanées :

Des lésions de psoriasis ou d’eczéma ont été rapportées par des patients traités avec des anti-TNF.

Il peut y avoir des réactions inflammatoires aux points d’injection. Généralement, ces réactions disparaissent en quelques jours.

 

Cancer :

Les données sont rassurantes à ce sujet. Toutefois, l’utilisation des anti-TNF semble augmenter légèrement le risque de certains cancers de la peau. Par conséquent, il convient de prendre les mesures afin de prévenir ce risque de cancer : crème solaire, chapeau, examen régulier de la peau.

 

Nous avons décrit ici les effets secondaires qui inquiètent le plus les patients.  Pour la liste complète des effets secondaires qui peuvent survenir avec les agents biologiques, vous référer à la monographie des différents produits ou en cliquant sur les boutons à côté des noms des médicaments, vous pourrez consulter les fiches descriptives émises par la Société de l'arthrite (SA) et par Rheuminfo (RI).  JointHealth a aussi un outil sous forme de tableau que vous pouvez consulter ici.

Quand contacter son médecin

  • Si vous faites de la fièvre ou pensez avoir une infection;

  • en cas de chirurgie,

        les agents biologiques doivent être interrompus temporairement pour la plupart des interventions chirurgicales à cause du risque      

        d’infection. La durée de l’interruption dépend de l’agent utilisé, du type de chirurgie et de la condition du patient;

  • en cas de chirurgie dentaire,

        aviser le dentiste que vous prenez un agent biologique avant une intervention dentaire;

  • en cas de grossesse;

  • en cas de réaction cutanée.

1551, rue Ontario Est
Montréal (Québec)  H2L 1S6

 

Pour toute urgence, composez le 911

© 2016 Institut de Rhumatologie de Montréal

révision Septembre 2018.

L'IRM remercie Abbvie, Amgen, Lilly, Merck, Novartis, Pfizer, Roche, Sanofi et UCB pour leur support.

Une réalisation